vendredi 31 mars 2017

Faux démantèlements et instrumentalisation de la lutte anti-drogue

Voici un intéressant document rédigé par Karim Bouzida qui prouve l'instrumentalisation des communiqués sur des faux démantèlements de réseaux de drogue et de terrorisme.
Bouzida se plaint du manque d'écho à l'échelle internationale de cette fausse opération et suggère de faire recours aux réseaux médiatique de la DGED qu'il cite nommément.
Le document prouve aussi combien le Makhzen a du mal à cacher une réalité que le Maroc tente de cacher avec un tamis : les vastes terrains de cultive du cannabis qui font du royaume le premier producteur et exportateur de cette drogue.


L'opération médiatique vise, entre autres, acheter les faveurs de la Lybie, pays où l'Algérie jour un rôle médiateur important.


TEXTE INTEGRAL DE LA NOTE


Note a.s  médiatisation du démantèlement réseau de trafic de drogue ( a composante Lybienne  )

Les services de sécurité Marocains ont annoncé le démantèlement d’un important réseau de trafic de drogue animé par des Lybiens, cette annonce s’est accompagnée d’un importantes retombées a l’échelle nationale (journaux télévisés, presse écrite et électronique )

Toutefois nous relevons qu’il n’y a eu aucune visibilité de ce succès sur les médias internationaux.

Aussi, cette opération de très grande envergure gagnerait a être valorisée et relayée dans un cadre médiatique puissant et adéquat, axé sur des cibles a l’international.

CONTRAINTES A ANTICIPER :

Nous recommandons, dans le cadre du traitement international, d’anticiper les contraintes suivantes :

Ketama : lieu de production et de conditionnement principal tel qu’en atteste l’enquête .

Ce constat doit être médiatiquement traité avec attention pour ne pas en faire un retour négatif ( du style « tolérance des autorités face a une réalité terrain connue de tous » )

En contrepartie nous suggérons de mettre en avant les avancées réalisées en terme d’éradication de surfaces plantées telles qu’en témoigne le dernier rapport de l’Onudi , et le satisfecit américain récemment délivré au Maroc pour avoir réduit les surfaces cultivées de cannabis de 65%

Le transfert de drogue vers l’Algérie : c’est une thématique chère a la machine de propagande Algérienne qui affirme régulièrement, par presse algérienne interposée que le Maroc inonde les villes algériennes de drogue et affecte la jeunesse ( ils vont jusqu'à en faire un motif de maintien du statu quo en ce qui concerne les frontières terrestres )

Il s’agira ici de relever que dans le cas de cette affaire l’Algérie n’a servi que  de lieu de transit, notamment vers l’Egypte

Tindouf : A noter la publication la veille de la révélation de ce démantèlement,  d'une enquête du quotidien égyptien Al Wafd (du parti éponyme) présentant les camps de Tindouf comme principale provenance de la drogue "qui inonde le Moyen-Orient"

Nous recommandons a ce propos d’éviter tout rapprochement avec cette thématique, qui reviendrait a la lacer comme entrant dans la stratégie de défense de l’intégrité territoriale

Relations Maroc Lybie : ce démantèlement est quasi concomitant avec les révélations sur présence d’armes a l’ambassade Lybienne et tentative de complot du régime Kaddafi telle qu’affirmée par Le Ministre Marocain de l’intérieur ( cf itw de M. Laenser  a akhbar al yaoum vendredi le 15 mars )  et l’arrestation de Senoussi.

Autant d’éléments qui plaident pour la mise en évidence d’une collaboration sécuritaire entre le Royaume et le CNT Lybien , notamment le cas échéant sur le trafic de drogue ( voire avec les services de sécurité  Maliens et Nigériens )

Risque d’amalgame avec l’affaire du narco trafiquant Ould Hiboul de Témara, a gérer médiatiquement

ACTIONS MEDIATIQUES RECOMMANDEES

Tout en respectant le rythme judiciaire de cette affaire nous recommandons de :

  • Transmettre d’urgence aux relais a l’international les éléments disponibles sur ce démantèlement


 

  • Produire un documentaire grand format tv de Medi 1 Sat . cette station offre une couverture internationale, notamment sur la région Maghreb et maitrise ce type de format (cf documentaire spécial sur actions de la gendarmerie Royale) et permet une maitrise du contenu éditorial. Lequel documentaire pourrait ensuite être repris sur le web et offert a des diffuseurs TV Africains .


 

  • Encourager une chaine transnationale type France 24 ou Al Arabiya , moyennant accès a un contenu exclusif et a des témoins privilégiés a s’intéresser a ce démantèlement ( tout en tenant compte des contraintes évoquées en introduction afin d’éviter toute biais tel l’émission de la chaine française M 6 )


 

  • Provoquer l’intérêt de médias Américains, sensibles a la question de la sécurité dans la zone sahélienne et aux nouvelles routes de la drogue ( pistes : Souad Mkhennet , Fox news ou autre support du réseau  Charai )


 

  • Provoquer intérêt relais Espagnols spécifiques (du type Pedro Canales ou De Vega ) intéressés particulièrement par la thématique Sahel en raison de l’enlèvement de ressortissants Espagnols


 

  • Le grand reporter du Figaro Georges Malbrunot serait susceptible d’être intéressé compte tenu de son intérêt pour les éléments géo stratégiques et la sous région Sahel


 

  • Jeune Afrique pour les ramifications panafricaines de ce réseau démantelé


LEVIERS DE CONTENU :

Thématique de fonds sécurité dans le Sahel

Blanchiment de grand format ( plus de 30 milliards de dollars recyclés par cette bande criminelle ! ) et ses liens avec les marchés financiers                 ( cambiste Marocain interpellé …)

Liens entre trafic de drogue et séparatisme Touareg ( notamment a travers rôle joué par le surnommé Hama Hamani dit Djanet )

Filature intelligente par les services Marocains depuis 2011 et le respect de l’Etat de droit

L’envergure du trafic démantelé : 50 expéditions portant sur 90 tonnes, 15 millions de dhs saisis, ramifications dans plusieurs pays                   ( maroc , algerie , lybie, niger, mali, egypte, émirats…)

Ce démantèlement n’est pas un acte isolé, il  s’inscrit dans la lignée  de l’action profonde et continue du Royaume contre le crime international ( revenir sur le démantèlement important d’octobre 2010 dirigé par des Espagnols s’activant entre le Maroc et le Mami)

Le timing : la révélation médiatique de ce démantèlement est intervenue plusieurs jours avant l’annonce de l’arrestation de Senoussi en provenance du Maroc, ce qui laisse ouverte toute possibilité de lecture croisée

QUELQUES RELAIS POTENTIELS :

Pr Boukantar, Pr Benhammou ,Jawad Kerdoudi de l’Imri, Gabriel Banon, Hassan Alaoui directeur de L'Unité de traitement du renseignement financier (UTRF) , Pr Aymeric chauprade ( ou équivalent ), Wali Khalid Zerouali , des responsables de la Bnpj…

 

Cliquez ici pour télécharger ce document

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire