vendredi 30 juin 2017

Le Qatar prêt à participer à une psychotérapie de groupe avec ses voisins du Golfe



Qatarinfos, 30 juin 2017




Les derniers propos du ministre des affaires étrangères du Qatar Mohammad ben Abdel Rahman al-Thani sont enfin une véritable proposition.

Le Qatar se dit prêt à rassurer ses voisins mais pas question de toucher à sa souveraineté

Mohammad ben Abdel Rahman al-Thani en voyage aux Etats Unis a rencontré de nombreuses personnalités américaines dont Rex Tillerson, pour leur expliquer le point de vue du Qatar sur la crise actuelle dans le Golfe. A l’issue de ces rencontres et sans doute pour répondre à la partie adverse, Arabie saoudite, Emirats arabes unis et Bahreïn qui indiquent que le Qatar est dans le déni, il convient qu’il faut discuter pour lever les craintes de ses voisins du Golfe. Il rappelle en même temps qu’il n’est pas question de toucher à la souveraineté du Qatar.

Ce qu’il faut comprendre des indications du ministre qatarien, c’est qu’il propose, ni plus ni moins qu’une psychothérapie de groupe. Ceci pourrait être une excellente suggestion tant ce conflit semble « irréel ».

Bien évidemment, Qatarinfos.net, très attentif à ce qui se passe dans le Golfe, se permet une suggestion, pour  que cette psychothérapie s’avère efficace. Compte tenu des difficultés historiquement « lourdes », il serait opportun de passer par une première étape avec la technique dite d’analyse de groupe, y passer un tiers du temps global et terminer avec la technique dite du psychodrame. Un des exercices pratiques pour les dirigeants des pays concernés pourrait être, le jeu de rôle, par exemple Mohammad bin Salman se met à la place de Tamim bin Hamad al Thani et vice et versa. Il serait aussi opportun d’avoir un autre exemple où  le prétendant au trône d’Abou Dhabi, Mohammed Ben Zayed Al-Nahyan se retrouve à la place de Mohammad bin Salman et que celui-ci continue dans le rôle de l’émir Tamim…

En conclusion provisoire, le ministre des affaires étrangères du Qatar Mohammad ben Abdel Rahman al-Thani a sans doute raison, le Qatar pourrait payer cette psychothérapie aux trois leaders de l’Arabie saoudite, Emirats arabes unis et Qatar afin qu’ils évacuent leurs frustrations et qu’ils soignent leur « ego.»

Nous sommes convaincus à Qatarinfos.net que ces trois hommes de grande valeur ont tellement de points en commun  qu’à l’issue de cette psychothérapie, la crise serait résolue par une véritable négociation dans le respect de tous les membres du Conseil de Coopération du Golfe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire