samedi 1 juillet 2017

La répression seule au Rif ne suffit pas, la crise est structurelle

La répression seule ne suffit pas, la crise du Rif est structurelle et il faut décréter une mobilisation générale et un branle-bas- le combat pour arrêter la marasme.


Il faut ,après avoir libérer les jeunes prisonniers du Rif, pas avant, désigner une commission de bons offices, avec à sa tête des médiateurs dignes de foi, et respectés des deux côtés comme le berbère et vieux héros de la résistance, Ssi Mohamed Ben Said Aït Idder par exemple, et cela sous le haut patronage de SM, pour essayer de trouver une issue à cette crise qui couve depuis longtemps, depuis le siècle dernier.


Le Rif est un volcan endormi et si on ne fait rien, son réveil, son éruption peut entraîner tout le Maroc dans le Nihilisme et l’anarchie: Il faut desserrer l’étau sécuritaire et commencer un dialogue serein, la paix, la sécurité et la stabilité de notre pays l’exige ( Paris vaut bien une messe )


Zine Bensrhir ,le 30/06/2017



Journal de Zine Bensrhir

2 commentaires:

  1. Sans la répression comme seule alternative cette féodale Narco-monarchie absolue aurait disparu déjà en 1958, année du massacre de 9.000 africains par le prince Glaoui H2.

    RépondreSupprimer
  2. Le plus gros risque c'est le retour en cours des 1.600 terroristes de Daech connus pour être en majorité originaires du Rif.

    RépondreSupprimer