samedi 1 juillet 2017

Maroc : Cabinet de lobbying disparu après avoir arnaqué la DGED

Gerson Global Advisories n'existe plus. Le cabinet américain de lobbying dont le fondateur, Russ Gerson, a dirigé l’équipe de transition de John Mc Cain pour l’élection présidentielle américaine de 2008 a disparu. Probablement en raison de ses relations avec la DGED.


En 2011, le pouvoir au Maroc a soufflé le chaud et le froid suite aux événements du dénommé Printemps Arabe. La DGED a engagé plusieurs cabinets de lobbying américains dans le but de faire face à la vague de manifestations qui ont suivi la chute de Benali et de Moubarak et promouvoir l'image du Maroc comme "exception".


Rabie Mansouri, américain d'origine marocaine et co-fondateur de GGA, s'est appliqué en vue de réaliser l'objectif de « promouvoir les objectifs politiques et économiques du Maroc » aux Etats-Unis, selon les termes du contrat signé entre les deux parties. Seulement il a voulu s'enrichir sur le dos de la Yassine Mansouri.


En effet, selon une lettre envoyée en février 2012 par Russ Gerson au patron de la DGED le président de GGA a informé Mansouri qu’il venait de mettre fin à sa collaboration avec trois personnes : Rabie Mansouri, un certain Steve Norris et Saâd Bendidi.


 



 

Dans un autre courrier, Gerson explique au patron de la DGED, comment Rabie Mansouri a réussi à falsifier un email pour donner l'impression qu'il a été envoyé á Gerson. "Une fois que nous avons soupçonné qu'il y avait des activités potentiellement contraires à l’éthique de la part de Rabie Mansouri, nous avons ouvert une enquête. Dans le cadre de l'enquête, nous avons examiné la boîte de messagerie de Rabie Mansouri dans Gerson Global Advisors. Aux États-Unis, il est légal et éthique pour un employeur d'examiner les communications des employés envoyées à partir d’un compte de messagerie de la société. Voici un exemple des modifications de courriers que nous avons découvert".


"Ce courrier électronique particulier est l'email original, qui a été vérifié avec Laddyma Thompson, qu'elle a envoyé au nom de Herb London à Rabie Mansouri le 9 janvier 2012 à 17h42. Dans la page 2 se trouve la version modifiée du courrier électronique original de Laddyma Thompson. Veuillez noter que Rabie Mansouri lui a envoyé le courrier électronique modifié, en changeant le courrier électronique pour qu'il apparaisse comme s'il avait été envoyé directement de Laddyma Thompson à Russ Gerson, au lieu de Rabie Mansouri. Vous remarquerez également que la ligne d'objet a été modifiée ainsi qu'une bonne partie du contenu du courrier électronique. C'est cette version modifiée que Rabie a ensuite envoyée à M. Mansouri et à Said Temsamani, tel qu’apparaît dans la page deux. Les parties du courrier électronique marquées en jaune, situées à la page trois, sont celles que Rabie Mansouri a modifiées", a-t-il ajouté.






 

 

 


Saâd Bendidi n’a jamais été enregistré comme lobbyiste pour GGA. Il est toutefois présenté comme « co-président de Alloy Partners LLC », une société phantôme dont on ne trouve aucun indice sur le net, mais qui, selon Le Desk, se basant sur des informations obtenues auprés du registre de commerce de l’Etat de New York, "la société Alloy Partners LLC a été enregistrée en mai 2011 dans le paradis fiscal du Delaware et domiciliée au siège de… Gerson Global à New York, avec Russ Gerson comme personne de référence à contacter". Saâd Bendidi est, depuis 2014, Directeur Général Délégué de Saham, un groupe dans le service de l’assurance, l’assistance, l’offshoring, la santé et l’immobilier.


Pour rappel, Bendidi a présidé l'ONA, le holding royal, de 1999 à 2008, date à laquelle il a été limogé par Mounir Majidi, le secétaire particulier du roi MOhammed VI. Selon une de ses factures, il s'est fait payer 64000 dollars américains par trimestre.




 

 

 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire